La ministre des Finances, Sihem Boughdiri Nemsia et le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi ont eu ce vendredi 22 avril, une rencontre par visio-conférence avec une équipe de l’Agence de notation internationale Moody’s. La rencontre a permis d’examiner les principaux axes du programme des réformes que le gouvernement compte mettre en œuvre pour contrecarrer les difficultés que connait l’économie tunisienne, suite à la crise sanitaire de la Covid-19 et la guerre entre l’Ukraine et la Russie, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué publié vendredi. Les responsables tunisiens et l’équipe Mood’y ont évoqué également l’amélioration des indicateurs de certains secteurs économiques et les efforts déployés pour maitriser les grands équilibres financiers, en œuvrant à améliorer la mobilisation des ressource propres, à maîtriser les dépenses et à diversifier les sources de financement du budget de l’Etat. La rencontre a eu lieu en marge des réunions du printemps du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale (BM), qui se tiennent du 18 au 22 avril 2022 à Washington. La ministre des Finances Sihem Nemsia, le vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Ferid Belhaj, et le ministre de l’Economie et de la Planification Samir Saied avaient tenu, dans la soirée du mercredi 20 avril 2022, une réunion en visioconférence au cours de laquelle la mise en œuvre des programmes de coopération financière et de développement avec la Banque mondiale et la diversification de leurs domaines ont été discutés. La réunion avait été consacrée au suivi des programmes de coopération établis entre la Tunisie et la Banque mondiale sur les plans financier et de développement, notamment les programmes liés à l’appui aux petites et moyennes entreprises et à l’intégration financière, outre les projets de développement conclus entre les deux parties. Aussi, lundi soir, la délégation tunisienne, qui prend part aux réunions du printemps de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI), s’était entretenue avec des représentants du FMI, avec à leur tête Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au Fonds.