Obtention du visa Schengen - Travail Autonome

Le visa pour travail autonome permet l’entrée à l'espace schengen, pour un séjour de courte ou de longue durée, à temps déterminé ou indéterminé, à l’étranger ayant l’intention d’exercer une activité professionnelle ou de travail à caractère non subordonné
L’octroi de nouveaux visas d’entrée est réservé aux suivantes catégories professionnelles
L’octroi du visa d’entrée pour travail autonome en faveur de l’étranger demandeur voulant exercer une activité entrepreneuriale, commerciale ou artisanale, est subordonné à la présentation d’une attestation, délivrée par la Chambre de commerce compétente, relative à l’identification des ressources nécessaires à l’activité en question, dont le demandeur devra disposer.
Voici l'ensemble des éléments dont vous aurez besoin pour cette procédure:
  • Un formulaire de demande de visa de séjour
  • Un passeport en cours de validité supérieure de trois mois à la durée du séjour
  • Une photo format passeport
  • Une Autorisation du Commissariat de Police
  • L’autorisation, la licence ou l’inscription dans un registre ou un rôle, ou bien la déclaration ou l’avis, ou bien une autre documentation spécifiquement demandée pour chaque type d’activité
  • Une documentation prouvant la disponibilité d’un hébergement adéquat
  • Une documentation prouvant la disponibilité d’un revenu annuel provenant d’une source licite.
  • Les déclarations, les attestations ou la documentation substitutive en question,accompagnées par l’autorisation du Commissariat de Police, doivent être présentées à la Représentation diplomatique et consulaire concernée, aux fins de l’octroi du visa
  • Aux fins de la vérification de la part de la Représentation diplomatique et consulaire des conditions prévues par les normes de référence, le travailleur non appartenant à l’Union Européenne doit dans tous les cas démontrer qu’il dispose d’un hébergement et d’un revenu annuel provenant de sources légales, d’un montant supérieur au niveau minimum prévu par la loi pour l’exemption de la participation aux frais sanitaires ou d’une garantie correspondante de la part d’organismes ou de citoyens étrangers séjournant régulièrement sur le territoire de l’Etat.
  • Les travailleurs autonomes intéressés devront être informés de l’impossibilité de mener leur activité à travers un commettant différent de celui pour lequel le visa a été délivré, et de l’impossibilité d’obtenir la conversion du permis de séjour pour des motifs différents.

Après un refus de visa pour l’espace Schengen, combien de temps on doit attendre avant de faire une autre demande de visa?

Rien n'empêche de le faire même le jour de la notification du refus... Mais c'est mieux de faire un recours et de corriger ce qu'il y a corriger... Une deuxième demande avec le même dossier c'est pratiquement un refus garanti...
Communauté

Ces informations vous-ont elles été utiles?

Dernière mise à jour 30 Juin 2021

Faites parvenir votre voix

Une suggestion / remarque sur cette procédure?

Sortez du labyrinthe administratif dès aujourd'hui

Rejoignez la communauté