Le recto du constat constitue la partie la plus importante. Il donc nécessaire d’y indiquer (si possible) l’intégralité des éléments suivants : Case 1 : date et l’heure de l’accident Case 2 : lieu exact de l’accident Case 3 : cocher la case s’il y a des blessés, même légers Case 4 : cocher la case si l’accident a provoqué des dégâts matériels à d’autres véhicules Case 5 : identité et adresse des témoins (important en cas de difficultés ou de désaccord avec l’autre conducteur) Case 6 : informations sur les assurances des véhicules Case 7 : coordonnées des conducteurs Case 8 : coordonnées des souscripteurs de l’assurance Case 9 : les véhicules impliqués, numéros d’immatriculation, la direction des véhicules au moment de l’accident Case 10 : matérialisez le point de choc par une croix ou une flèche Case 11 : les dégâts apparents sur chacun des véhicules Case 12 : cochez les cases correspondant aux circonstances de l’accident et indiquez le nombre des cases marquées ; n’oubliez pas que les croix sont prépondérantes pour la recherche des responsabilités Case 13 : réalisez le croquis de l’accident en matérialisant l’axe de la chaussée, le sens de circulation, les signalisations et si possible les marquages au sol Case 14 : chaque partie doit y insérer ses observations ou ses désaccords éventuels Case 15 : signature des 2 parties Enfin, remettez un exemplaire du constat au conducteur adverse ; conservez l’autre. Une fois chez vous : Complétez votre constat en remplissant la déclaration d’accident au verso. Ne modifier en aucun cas la partie constat (recto).